Breithorn (Simplon)

Des Breithorn dans les Alpes, il en pousse comme des champignons. Celui-là était sur notre to-do list depuis des années et malgré plusieurs séjours au Simplon, nous avait toujours échappé. De là à dire qu’au Simplon le temps est toujours dégeu, il y a un pas que je ne franchirai pas, quoi que.

Notre ami Stefano est retourné dans son Tessin natal, et pour notre week-end de retrouvailles, le Simplon nous a paru être une bonne option, plus ou moins à mi-chemin, bon je pense quand même qu’on en est sorti gagnants mais chuuut ….

Rendez-vous est donné au col. Les prévisions météo n’étaient pas engageantes du tout, mais contre toute attente nous sommes accueilli par un beau soleil et presque pas de vent. Alors que nous étions près à actionner notre plan B voir C ou pire, on décide de tenter ce Breithorn qui nous tend les bras. Pål part devant, à son rythme béni des dieux où j’arrive à respirer, chanter, papoter, faire fonctionner « Radio Place de Milan » à plein régime. Le petit contournement sous le Hübschhorn nous demande un poil de concentration et nous oblige à nous taire 3 minutes avant de reprendre de plus belle.

Un bout plus loin nous croisons la joyeuse équipe du CAS Neuchâtel et ma copine Camille, et nous continuons en direction du col. Je ne vois pas le temps passer et profite de chaque instant dans ce coin magnifique.

Il y a pas mal de vent au col et on se dit qu’on va se faire tabasser au sommet mais que dalle ! A peine une petite brise rafraichissante, on prend tout notre temps pour faire des photos, manger un truc et se préparer à la descente.

On décide de descendre sur Egga, et on a drôlement bien fait. On s’est bien fait plaisir, alors forcément, entre le départ à plus de 3400 et l’arrivée à l’arrêt de bus à 1580m, on a passé par toutes les qualités de neige, mais dans l’ensemble, c’était vraiment chouette.

Et pour se faire plaisir jusqu’au bout, on dort à l’hôtel Simplon Blick juste pour le plaisir de prendre un vrai apéro et de manger au resto ! Non je plaisante, le but était bien sûr de faire un tour le dimanche aussi, mais cette fois la perturbation est bien là et après avoir écouter rugir la tempête toute la nuit, on sonne le rappel des troupes après le p’tit déj. Merci pour cette chouette journée les copains, et j’espère bien que cette fois on n’attendra pas une année pour remettre ça !

Notre trace GPS sur SuisseMobile

Notre trace GPS sur CamptoCamp

« Take time at a place you love, it will restore your spirit » Auteur inconnu

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.