Ski-voile en Norvège

Dimanche 12 mars

Arrivés en Tromsø samedi soir après un voyage sans encombre via Oslo, l’atterrissage sur la neige est toujours un grand moment et me rappelle la médiocrité de l’aéroport genevois qui ferme dès qu’il y a deux cm d’or blanc !

Nous prenons vite nos aises sur l’Aztec Lady. Les trois membres d’équipage sont adorables et cuisinent divinement bien. Le premier jour, un fort degré d’avalanche nous contraint à tricoter sur une jolie pente sans nom (On l’appellera Manutinden, mais cela n’engage que nous.. !) On arrivera quand même à se faire bien plaisir et à aligner quelques 1’500 m de dénivelé.

 

Lundi 13 mars

Pour le deuxième jour de ski et après une traversée assez rock n’ roll, nous partons pour un vrai sommet, le Trolltinden, sur l’île d’Arnøya. Le sommet se voit de loin car il est occupé par une ancienne station d’écoute utilisée durant la guerre froide. Il fait un temps radieux et le vent à l’air de nous laisser un peu de répit. La montée est tranquille, nous croisons un groupe de valaisans très sympas et profitons de papoter un peu.

La descente est génialissime, c’est vraiment pas commun de skier face à la mer. En plus dans une neige excellente, c’est vraiment cool. On retourne sur le bateau pour un lunch avant de mettre le cap sur Vannøya.

 

Mardi 14 mars

Super traversée sur cette île de Vannøya très peu fréquentée. A part au départ et à l’arrivée, nous n’avons croisé personne.

Le crux de la journée était sans doute le débarquement, à marrée basse, sur un ponton bien trop haut pour notre « petit » voilier. J’ai escaladé les pneus du ponton avec toute l’élégance qui me caractérise !

Passé ce sale moment, nous avons pu nous laisser aller au plaisir pur de se balader dans la nature sauvage. Nous avons vu plusieurs lagopèdes, un lièvre variable et un renne.
La descente sous le sommet était en super conditions et on a vraiment pu se faire plaisir. Et dépasser les voitures qui attendaient le ferry ski aux pieds était aussi un moment particulièrement savoureux !

   

Mercredi 15 mars

On se marre en découvrant le temps radieux ce matin. Et dire qu’on nous prédisait une semaine pas terrible au niveau de la météo ! La Norvège est décidément imprévisible !

La journée commence tranquillement par un long plat en fond de vallée et une montée agréable dans une forêt de bouleaux. Lors de la première petite pause de la journée, Pål nous gratifie d’une petite chute entre deux arbres tout à fait artistique. On a bien rigolé ! Il fait incroyablement chaud et les pauses pour enlever des couches se succèdent, jusqu’à finir en t-shirt pour ma part. C’est quand même incroyable a des latitudes pareilles !

La montée est régulière et agréable, sans difficulté. Le sommet offre une vue magnifique sur les alpes de Lyngen toutes proches. La descente est en excellentes conditions, on va commencer à s’y habituer ! On se fait vraiment plaisir sur ces pentes, c’est génial. Le dernier bout dans la forêt est vraiment croûté et chacun y va de sa petite chute ! On fini sur un plage de sable à ramasser des coquillages en chaussures de ski en attendant le bateau… c’est quand même irréel ! Le temps commence à tourner et cette fois il semble bien qu’on aura quand même droit à du temps norvégien pour le lendemain.

Jeudi 16 mars

Le temps exécrable nous contraint à ne faire qu’une timide escapade au départ de Jøvik. Le vent est fort et Cathy laisse son gants sans surveillance un instant… et il se fait la malle ! Pål et Cathy en sont quitte pour un sprint, ils finiront par le rattraper.

La descente est en énorme carton, c’était vraiment pas facile. Le soir, au mouillage de Finkrokken, nous voyons une aurore boréale ! Personne n’est vraiment équipé pour prendre de belles photos, mais nous garderons tous ce magnifique moment en mémoire !

Vendredi 17 mars

Nous sommes cette fois bien décidés à profiter à fond de notre dernière journée de ski.

La montée est plaisante et assez tranquille jusqu’au point 786. Après, la belle arête cornichée a ajouté une belle touche alpine à la course. Il faut vraiment trouver le juste milieu entre la corniche à droite et les rochers à gauche. La suite est facile sur une large pente.

Descente géniale, décidément, ça devient une habitude ! Il est temps de faire une dernière remontée acrobatique sur le zodiac et de retourner à bord de notre chère Aztec Lady. Nous mettons le cap sur Tromsø où après avoir fait quelques achat de burnost et de kaviar, nous nous retrouvons pour un apéro mythique !

Un semaine fantastique avec une météo top, des participants supers, un équipage adorable et aux petits soins et un guide génial ! Merci à tous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s