Les Corona-Balades

Pas de ski, pas de grimpe, pas d’alpi, reste les balades ! Heureusement. C’est vrai qu’en temps normal, c’est pas trop notre truc, mais là franchement, on est prêts à faire n’importe quoi pour aller dehors. Surtout que la météo n’est vraiment pas de notre côté: grand beau tous les jours !

Les gorges de l’Avançon

Départ à pieds de la maison le long de l’Avançon direction l’usine électrique de Sublin puis celle de la Peuffaire. Ensuite la route fait place à un joli sentier jusqu’à Frenière, où il ne faut pas louper le discret panneau qui indique les gorges, en remontant d’abord rive gauche de la rivière. Un pont permet alors de rejoindre l’autre rive juste avant d’entrer dans les gorges proprement dites.

C’est court, mais très joli. On arrive aux Plan sur Bex et là on a décidé de continuer sur la route des Pars et de rentrer en suivant l’Avançon d’Anzeinde, non sans avoir admiré un ciel sans avion. Très jolie boucle.

Pointe de Bellevue

Les parkings des endroits courus comme le parking du Flon ou celui du Super Saint-Bernard ont été fermés par peur des attroupements. On décide de partir de nuit pour la Pointe Bellevue, comme ça en plus d’assister à un super levé de soleil, on aura aussi la paix. Pari gagnant.

Merdasson

Les soirées sont toutes plus belles les unes que les autres, on se dit que ça pourrait être chouette d’aller pique-niquer à la Dent de Jaman. Oui mais on la connaît, et donc on se décide d’aller rendre visite à son voisin au nom enchanteur : le Merdasson !

1h 30 de grimpette depuis Caux, la vue sur le Léman est démente tout du long.

Pendant ce semi-confinement, les places de pique-nique sont prises d’assaut, c’est notamment le cas de la place tout près de chez nous au départ du parcours vita de Bex.  Pål a donc installé un foyer derrière la maison pour qu’on puisse y griller nos cervelas: C’est pas chouette ça ?

Gros Châtillon de printemps

Une grande classique de nos hivers que nous n’avons pas pu parcourir cette année vu qu’il y a jamais eu de la neige assez bas. On se rattrape en version de printemps et depuis la maison pour ajouter un peu de dénivelé. Bon on ne sera pas allé au sommet, la dernière pente est enneigée et… et j’en ai marre, voilà !

Lac Retaud et Palette d’Isenau

On part à 5h00 du col du Pillon, l’idée étant d’être au levé du soleil au Lac Retaud pour prendre le p’tit déj. Super idée, sauf que le temps est couvert et que le soleil ne se lève pas. Mais les Kanelbolle, la tresse et le miel de pissenlit nous ont redonné le sourire. On décide de monter à la Palette, il n’y a quasiment plus de neige.

1 commentaire

  1. Toujours du bonheur de te lire et admirer tes photos.
    Quelle patience nous devons faire preuve et souhaitons que le résultat sera positif par la suite car, pouvons-nous exprimer le mot FIN 😔…..
    Merci Sandrine et au plaisir de te revoir pourquoi pas dans ton resto à Bex ?
    Cordialement
    Josette

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.