Rando en Suisse centrale

Jolie balade à cheval sur les cantons de Nidwald, Uri et Obwald planifiée complètement à l’arrache. Cela commence par le looooong voyage jusqu’à Beckenried au bord du Lac des Quatre-Cantons. Pour le rallonger encore un peu, j’ai opté pour le bateau à la place du train, navire sur lequel tous les EMS locaux s’étaient visiblement donné rendez-vous, mais duquel la vue sur les sommets environnants valait quand même le détour.

Une cabine me monte jusqu’à Klewenalp où je m’extirpe au plus vite de la foule. La première journée est vite avalée, je grimpe d’abord au Hinter Jochli puis fait un aller-retour dans le brouillard complet sur le sommet du coin, le Schwalmis, avant de descendre à l’auberge de Gitschenen. Mon coup de coeur du week-end !

Je suis accueillie comme une vieille connaissance par Dani et Brigitta dans leur charmant petit cocon qu’ils ont repris il n’y a de cela que quelques semaines. Après une douche bienvenue, j’ai droit à un succulent repas concocté par un chef anciennement étoilé qui en a eu raz le bol de la pression du métier et qui est venu s’offrir une nouvelle jeunesse là haut ! Elle est pas belle la vie ?

Le programme du lendemain est plus costaud et quand j’ouvre un oeil à 5h du matin, je jette un coup d’oeil à la météo. La flotte arrive à 14h, il ne faut pas que je traîne. Je fais mon sac et je file, j’ai de quoi grignoter dans ma besace.

Le chemin jusqu’au Schonegg Pass est détrempé par la pluie de la veille et ravagé par les ruminants, je suis bien contente de ne pas être partie en baskets finalement. La suite jusqu’au Chaiserstuel est balisée bleu-blanc tous les 3 mètres, impossible de se perdre. Seuls les derniers mètres dans un couloir-dièdre un peu raide méritent de l’attention, ensuite le sommet est tout plat. Il ne fait pas super beau et j’hésite à actionner mon plan B, à savoir la descente directe sur Bannalp. Après un rapide coup d’oeil au radar de MétéoSuisse, je choisi de continuer, sans trop traîner. De loin on voit que la suite en direction du Rot Grätli est bien enneigée….. et bien c’est juste ! Il y a quelques névés bien raides juste après le col, je ne regrette pas d’avoir un p’tit piolet. La suite est plus tranquille, même si la quantité de neige augmente. C’est encore assez tôt et on n’enfonce pas trop.

Au Rot Grätli la vue s’ouvre sur Engelberg et le Titlis, c’est super beau. Je me grouille de descendre à la Rugghubelhütte où je m’offre une belle collation avant de continuer ma descente sur la Brunnihütte. Le chemin est excellent et ça déroule. Je prend les installations pour descendre à Engelberg où j’arrive sous la pluie. Timing excellent pour une fois !

On ne pense jamais assez à aller en Suisse Centrale. OK c’est loin, depuis le Valais ça se mérite, mais franchement ça vaut le déplacement. Sous leur air bourru les habitants du coin sont vraiment chaleureux et accueillants et apprécient que des Welsch viennent visiter leur coin de pays.

3 commentaires

  1. …. tu ne m’as pas reconnue sur le bateau :):):):)

    Une fois de plus, merci, un magnifique reportage qui me fait tellement envie d’y aller et ainsi je vais « t’imprimer » et concocter le parcours.

    En attendant, le mois d’août pendant lequel de vais venir à Lausanne en espérant de rencontrer avec notre Claudia et Alain (AWA).

    D’ici là, dès le 11 juillet je serai 2 semaines à Haute-Nendaz où les membres de ma famille, mes 4 zouzous, viendront de ma « maison porte ouverte ».

    Léo 8 ans et Lia sa cousine de 7 ans, resteront avec moi la seconde semaine afin de faire d’autres randonnées hors H-N. Programme encore à peaufiner 🙂

    Je te souhaite – comme à moi et à ceux que j’aime – de garder une bonne santé et le reste suivra ….

    je t’embrasse + cordialement

    Josette

    >

    1. Merci pour ton gentil message Josette ! J’ai la trace GPS si tu veux, tu aimerais que je te l’envoie ?
      Super, on se voit en août alors, je me réjouis ! A bientôt !

      1. Coucou Sandrine super photos et joli compte-rendu comme toujours ! Si jamais je veux bien le GPS aussi pour le mois de juillet ça me botte et puis si tu as envie d’aller grimper un soir ou un weekend avec une nulle n’hésite pas à faire signe. Je t’envoie des becs! Nath

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.