Canyoning à Gondo

On a descendu notre premier canyon en 2010 et ça fait donc 11 ans que je rêve de parcourir ce canyon de Gondo, depuis que j’ai vu des images sur le net. Certaines nanas fantasment sur des sacs à main, eh bien moi M’sieur Dame, c’est sur des canyons. Chacun son délire.

Un weekend dans l’Oberland qui tombe à l’eau à cause de la météo et on va donc s’y jeter (à l’eau, faut suivre!) On a rendez-vous avec notre guide Michi dans le seul bistro du bled, les deux autres participants ont annulé à la der. Un groupe de p’tits jeunes très sympas et leur guide se joignent également à notre petite troupe et après s’être équipé, on rejoint le départ du canyon.

Le premier contact avec l’eau est toujours un sale moment à passer, mais franchement ça va encore, on a vu largement pire. Et les vasques d’eau translucides d’une beauté incroyable me font oublier les p’tits filets d’eau froide qui rentrent irrémédiablement dans ma combinaison.

La suite est un pur bonheur, on enchaîne les sauts, les toboggans et les rappels dans un décor de rêve. C’est jamais dur mais toujours super ludique. A un moment, alors qu’on marche en rive gauche du canyon, y a une espèce de poutre qui traverse à genre 10’000 mètres de hauteur et Michi me dit qu’on va passer dessus, que ce n’est pas trop glissant et que ça passe plutôt bien. Je crois au remake du filtre à matériaux de l’Eau Froide et j’ai juste envie de me casser de là. Mais évidemment c’était une blague, que Pål avait comprise mais pas moi, et les deux se marrent comme des baleines alors que j’ai juste envie de les passer à la flotte. Je suis tellement naïve… quelle gourde.

On arrive à la fameuse arche de pierre naturelle, que j’ai vue des tas de fois en photo mais qui est encore tellement plus belle en vrai. J’arrive assez facilement à me laisser convaincre d’aller faire le saut, évidemment pas obligatoire. C’est pas haut et ça vaut vraiment la peine. Pleins d’autres sauts sont possibles à cet endroit et Pål fait celui de 16 mètres. J’arrive même pas à le regarder faire, c’est tellement haut que ça me donne la nausée. Il est taré. Quand à presque 50 ans, ce qui nous plaît c’est de faire des sauts dans l’eau …. c’est grave ou ça se soigne ?

On profite encore des derniers toboggans et sauts (on peut remonter pour les faire plusieurs fois) avant de sortir se sécher et terminer la journée comme il se doit devant un bon repas. Y a peut-être qu’un seul bistro à Gondo, mais on y mange vraiment bien, faut pas se fier aux apparences.

Merci à Michi et à toute l’équipe du Belalp Alpin Center pour l’organisation et l’accompagnement au top !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.